Solidarité

Comment les transnationales colonisent le monde

ÉCONOMIE • En avant-goût de la conférence de Susan George lundi à Genève, le professeur Juan Hernández Zubizarreta analyse le pouvoir des entreprises transnationales et les pistes de résistance.

On dit qu’elles dominent le monde, que les plus grandes pèsent davantage que nos Etats. Facteur de développement global ou prédatrices sans foi ni loi, les sociétés transnationales (STN) sont pourtant une invention récente – née de la dérégulation – et encore peu étudiées. Juan Hernández Zubizarreta, professeur de droit à l’Université du Pays Basque et membre du réseau altermondialiste Enlazando Alternativas1www.enlazandoalternativas.org, en a fait son objet d’étude et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion