Cinéma

La guerre des roses

«LA BATAILLE DE SOLFÉRINO» Tourné le jour des présidentielles françaises de 2012, le premier film de Justine Triet confronte haine conjugale et divorce national dans une tragi-comédie anxiogène et survoltée.
La guerre des roses
Photo. Le soir de l’élection présidentielle SHELLAC
Cinéma français

Découvert à Cannes aux projections parallèles de l’ACID (Association pour le cinéma indépendant et sa diffusion), La Bataille de Solférino a fait parler de lui en France. En premier lieu parce qu’il a été tourné partiellement le 6 mai 2012, au second tour de l’élection présidentielle, entre le siège de campagne de l’UMP et celui du PS (rue de Solférino). Cette bataille, qui compte 10 000 figurants, oppose donc d’abord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion