Actualité

Le viol, défoliant des conflits actuels

DROITS HUMAINS • Le viol est une arme de guerre de plus en plus utilisée. Médecins, avocats, religieux et humanitaires combattent le fléau et pourraient être rejoints par le Conseil des droits de l’homme.  
Le secrétaire général de l’ONU LDD

Dans les conflits armés actuels, le viol est de plus en plus utilisé comme une arme de guerre, à même de déplacer des populations entières et de détruire les structures familiales et sociales de l’ennemi. Le mobile économique n’est pas en reste: prendre possession de territoires à travers le corps d’êtres vivants est ainsi lié aux ressources naturelles dans l’est du Congo. «Dans notre région, il y a beaucoup de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion