Licenciement collectif chez Gate Gourmet

AÉROPORT de genève • L’entreprise renvoie la quasi-totalité du personnel pour le réengager à des conditions moins favorables.  

Les conflits sociaux se suivent du côté de l’aéroport de Genève. Gate Gourmet va licencier 122 de ses collaborateurs, soit la quasi-totalité de son personnel, comme l’a révélé hier la Tribune de Genève. En cause, l’échec des négociations visant à approuver une nouvelle Convention collective de travail (CCT) à la baisse (diminution des indemnités pour horaires irréguliers, relèvement de l’âge de la retraite, heures supplémentaires presque plus payées…). Evoquant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion