Genève

Les Grottes, un modèle de résistance

URBANISME • Tout raser pour ériger un centre d’affaires ultradense? Dans les années 1970, les habitants des Grottes, rejoints par des squatters, se sont soulevés pour défendre leur quartier.  
Charlotte Floris et Philippe Gfeller se retrouvent à la place des Grottes. RA

Dans la deuxième moitié des années 1970, les habitants du quartier des Grottes, derrière la gare Cornavin, à Genève, initient une vaste mobilisation contre la démolition de ce bout de la ville, qui devait laisser place à un centre d’affaires érigé de tours et de logements sociaux «à la soviétique». Rejoints par les squatters – c’est le début du mouvement squat qui durera trois décennies –, ils font fléchir les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion