Genève

Avec la Placette, Genève a tourné le dos à Rousseau

SAINT-GERVAIS • La construction à partir de 1959 de la Placette impliquait la destruction de logements populaires et de la maison de Jean-Jacques Rousseau. La contestation du projet échoua.
La célèbre fresque de Hans Erni renvoie à une fête populaire à laquelle le jeune Rousseau a assisté. Des femmes et des soldats avaient dansé toute la nuit. Narré dans la Lettre à d’Alembert PBH

Le sauvetage du quartier des Grottes grâce à des mouvements citoyens et d’occupations, à partir de la seconde moitié des années 1970, est souvent considéré comme un tournant. A Saint-Gervais, une sorte de répétition générale se jouera quinze ans auparavant. Elle échouera.  Il s’agit bien sûr de la construction de l’immeuble de la Placette (aujourd’hui Manor). L’édification de ce grand magasin nécessitera la démolition d’un ensemble de maisons historiques, certes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion