Suisse

«Ne pas baisser les bras»

Face au résultat du vote sur l’asile, les organisations proches des requérants parlent à l’unisson: malgré la claque, elles ne se laisseront pas abattre. Toutes saluent le travail des référendaires, mais s’inquiètent des discours sécuritaires qui ont fini par s’enraciner. L’espoir demeure, toutefois, de rallier les Suisses à des perspectives plus humaines pour le droit d’asile. «On est dans une sale période», se désolait hier Daniel Dind, délégué du Syndicat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion