Vaud

Le débat sur la politisation des juges s’invite au parlement

Tribunal cantonal • Critiquant un système représentatif trop rigide, un député PLR suggère de désigner une part de magistrats sans étiquette.  

L’appartenance partisane est-elle un critère trop contraignant pour la désignation des juges du Tribunal cantonal (TC)? Marc-Olivier Buffat en est persuadé: l’«arithmétique politicienne», qui veut que les diverses sensibilités aient une représentation proportionnelle au sein de cette institution, complique beaucoup trop la nomination des magistrats. Au risque, notamment, d’écarter des candidats de valeur. Le député PLR propose donc au parlement d’envisager un assouplissement du mode d’élection. Son postulat suggère d’ouvrir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion