Musique

Alex Bürkli. Le rock pour tous

L’USINE Il a marqué le Kab par son éclectisme éclairé, avec un sens de l’accueil qui a fait sa différence. A la fin du mois, il rendra les clés du temple genevois des musiques électriques.
Portraits d'Alex BŸrki, programmateur durant 10 ans du "KAB" de l'Usine devenu "Kalvingrad". PLace des Volontaires, le 30 mai 2013 CEDRIC VINCENSINI

Il aurait pu devenir sportif d’élite dans un bassin géant, il a préféré s’immerger dans le rock. Pieds dans la bière, décibels et horaires de nuit. Poste à 50% (la bonne blague) pour un salaire de misère. Un sacerdoce. Pour quelques jours encore, car à la fin du mois, Alex Bürkli verrouillera une dernière fois – sans doute aux aurores – les portes du rez de l’Usine, connu sous le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion