Édito

Du sang sur nos habits

Un immeuble où travaillaient 3000 ouvriers s’est effondré comme un château de carte mercredi dernier au Bangladesh, pays devenu deuxième exportateur mondial de textile. Plus de 380 morts au compteur et des dizaines de disparus. Selon toute probabilité, une partie de ces travailleurs, en grande majorité des femmes, ont confectionné nos vêtements. On sait d’ores et déjà que les fabricants Mango (espagnol), Primark (anglais) et Joe Fresh (canadien) faisaient appel

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion