Solidarité

Les «défenseurs du monde» toujours menacés

COLOMBIE • Les peuples autochtones de la Sierra Nevada de Santa Marta, dans le nord du pays, résistent toujours aux projets de développement qui menacent leur territoire. Le point avec deux Arhuacos.
Amado Villafaña et Margarita Villafaña réclament le droit de maintenir leur environnement à l’abri des projets de développement. CKR

«Depuis l’arrivée de la colonisation, notre montagne est l’interminable champ de bataille d’une guerre qui n’est pas la nôtre», ont déclaré à la mi-mars deux représentants du peuple autochtone Arhuaco aux Nations unies. Margarita Villafaña et Amado Villafaña Chaparro sont venus à Genève pour défendre la cause des quatre peuples originaires de la Sierra Nevada de Santa Marta, les Arhuacos, les Kogis, les Kankuamos et les Wiwas, devant le Conseil

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion