Suisse

Pour la première fois, un détenu meurt après une grève de la faim en Suisse

PRISONS • Un détenu est mort, mardi, après 82 jours de grève de la faim. Depuis le cas de Bernard Rappaz, la plupart des cantons se sont dotés de lignes directrices.  

Il exigeait l’interruption de sa thérapie, le retrait de la demande d’internement et sa libération de prison. La thérapie a été stoppée, mais les autorités zougoises ont catégoriquement refusé les deux autres revendications de ce détenu de 32 ans. Le 25 janvier, celui-ci a commencé une grève de la faim, absorbant encore du liquide et un tout petit peu de nourriture. Il est décédé mardi, en pleine possession de ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion