Actualité

De ralliements en reniements

Au pouvoir depuis dix mois, François Hollande semble déjà aux abois. Hier, il admettait enfin l’évidence: emportée par la spirale déflationniste, la France creuse ses déficits publics et ne pourra tenir son engagement de les limiter à 3% du PIB. Hausses d’impôts et coupes claires dans les budgets n’y changent rien. Au contraire: les revenus fiscaux ayant reculé, de nouveaux sacrifices sont à l’agenda pour parvenir, peut-être, un jour, au magique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion