Suisse

Thomas Minder gifle les managers

Acceptée à 67,9%, l’initiative Minder contre les rémunérations abusives a tout balayé sur son passage. Entre la population et la grande économie, le malaise est profond.

Alors que tous les sondages prédisaient sa victoire, Thomas Minder s’est même payé le luxe de faire un carton. Son initiative contre les rémunérations abusives a recueilli hier 67,9% des voix et elle est acceptée dans tous les cantons. Pour les «profiteurs» que le pourfendeur des salaires mirobolants dénonce depuis des années, mais aussi pour l’économie suisse tout entière qui n’a pas su freiner les appétits des «top managers», le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion