Économie

Des honoraires décriés et jalousés

Salaires abusifs • Révélation qui tombe à pic pour l’initiative Minder: la prime de départ de Daniel Vasella sera de 72 millions. Un tel montant est toutefois loin d’être unique. Analyse.

Daniel Vasella, qui quittera en mai la présidence de Novartis, touchera 72 millions de francs sur six ans en promettant de ne pas travailler pour la concurrence. Cette somme serait déjà placée sur un compte que l’avocat du Fribourgeois aurait ouvert discrètement, il y a deux ans, auprès de l’ancienne banque privée Wegelin. Révélée hier par le site Finanzportal Insideparadeplatz, l’information a été confirmée par Daniel Vasella à la télévision

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion