Musique

A Genève, une «Traviata» au noble classicisme

OPERA • Au Grand Théâtre, David McVicar donne un luxueux écrin à l’opéra de Verdi.

Le fiasco de La Traviata lors de sa création, en 1853, n’a pas empêché l’œuvre de Verdi de rencontrer ensuite les faveurs du public, succès jamais démenti. Opéra le plus souvent joué dans le monde depuis quelques décennies, La Traviata représente, de ce fait, un défi de taille tant pour les chanteurs que pour les metteurs en scène ajoutant leur nom à un registre si chargé. A l’heure où résonnent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion