Solidarité

Coca et cocaïne, les contradictions perdurent en Bolivie

Le 11 janvier dernier, la Bolivie réintégrait – elle l’avait quittée il y a un an et demi – la Convention onusienne sur les stupéfiants de Vienne après avoir obtenu une clause spécifique autorisant la mastication de la feuille de coca. Une victoire pour le gouvernement d’Evo Morales, lui-même victime de la politique prohibitionniste des années 2000. Il s’agit aussi d’un succès pour les mouvements sociaux qui dès 1986 se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion