Autre

Et si le Nil ne revenait pas?

ANTIQUITÉ • Les pharaons ne redoutaient pas la fin du monde: l’Egypte ancienne a surtout craint les caprices du Nil et de l’histoire. Explorations avec Youri Volokhine, égyptologue à l’Université de Genève.

«Le pays est complètement anéanti, le soleil ne se lève plus, le Nil a cessé d’être en crue…» Maître d’enseignement et de recherche en histoire des religions l’Université de Genève, Youri Volokhine décrit la façon dont l’Egypte pharaonique se représentait la fin du monde. Cette thématique intervient dans des textes littéraires, dont les plus vieux remontent à l’époque de la douzième dynastie, entre 1991 et 1786 avant notre ère. Une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion