Musique

Les nouveaux griots

AFRIQUE DE L’OUEST De Niamey à Ouagadougou, la scène hip hop émergente est freinée par le manque de moyens. C’est aussi ce qui fait son authenticité et sa force. Reportage au Festival Waga Hip Hop 2012, qui s’est tenu début octobre dans la capitale du Burkina Faso.
Le slameur nigérien Jhonel EMMANUEL HADDAD/DR

«Dans mes slams, je parle beaucoup des jeunes Africains. On a l’impression que le temps s’est arrêté parce qu’on ne bouge pas; les jeunes espèrent mais ne font rien pour que les choses changent.» A Niamey, capitale du Niger – pays en queue de classement du rapport des Nations Unies sur l’indice de développement en 2009 –, la jeunesse est perfusée à l’économie informelle, et l’attentisme domine sur les chemins

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion