Solidarité

L’autre guérilla colombienne pourrait rejoindre le dialogue de paix

EXCLUSIF • L’Armée de libération colombienne (ELN) espère rejoindre le processus de négociations ouvert par les FARC et le gouvernement, annonce le commandant Gabino.
Membre de l’ELN depuis son origine en 1965 DR

Le processus de paix colombien, débuté il y a quinze jours à Oslo, entre le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires (FARC) paraît encore bien fragile. L’arrivée de l’Armée de libération nationale (ELN) dans le jeu donnera-t-elle l’impulsion décisive? Dans cet entretien au Courrier, Nicolás Rodríguez Bautista, commandant de la seconde guérilla du pays, déclare la volonté de son mouvement de rejoindre une table de négociations commune à l’Etat, aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion