Genève

Champ libre au recours à l’armée?

Genève sera-t-il l’unique canton à mentionner le recours à l’armée dans sa Constitution? Selon le second alinéa de l’article consacré à la sécurité et à l’ordre public, le Conseil d’Etat «peut solliciter l’appui de l’armée, d’autres services fédéraux ou d’autres cantons à des fins civiles». Cette formulation très ouverte du recours à l’armée reste en travers de la gorge des pacifistes. C’est même l’un des points qui ont conduit le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion