Actualité

Le ton monte avec le FMI

ARGENTINE • Le FMI menace Buenos Aires d’un «carton rouge» s’il ne corrige pas ses statistiques sur l’inflation, jugées fantaisistes.

Les relations entre Buenos Aires et le FMI n’ont jamais pu être comparées à un long fleuve tranquille mais aujourd’hui, la rivière menace à nouveau de sortir de son lit. Le conseil d’administration du FMI a en effet donné trois mois à l’Argentine pour mettre ses statistiques d’inflation et de croissance économique aux normes internationales, faute de quoi le pays s’exposait à des sanctions. Sa directrice Christine Lagarde n’a pas

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion