Musique

Desireless repart en voyage

ELECTRO-POP • L’icône française des années 1980 revient ce mercredi à l’Usine de Genève dans un cadre underground atypique. Entretien.
Desireless s’est fondue dans l’univers gothique et synthétique d’un jeune Lyonnais

Une coupe en brosse, des airs de jeune homme insolent et un refrain entêtant, «Voyage, voyage»… En 1986, Desireless – de son vrai nom Claudie Fritsch-Mentrop – est numéro un des hit-parades français puis internationaux, avec un morceau emblématique de la décennie. Il y est question de pays lointains et de quête existentielle, sur fond de synthétiseurs aux mélodies sucrées. Vingt-cinq ans plus tard, après avoir exploré différents univers musicaux,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion