Actualité

Germinal en Afrique du Sud

Après le massacre de trente-quatre grévistes par la police la semaine dernière, la firme Lonmin menace aujourd’hui ses milliers d’employés de licenciement s’ils ne reprennent pas le travail immédiatement. La scène se passe de nos jours à Rustenburg en Afrique du Sud. Une telle violence, et la morgue qui l’accompagne, rappelle furieusement le temps de l’Apartheid. Encore aujourd’hui, toutes les victimes sont noires de peau. Après avoir envoyé ses pandores

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion