Cinéma

«L’illusion touche au vrai»

«ADIEU BERTHE» Bruno Podalydès signe, avec son frère Denis, une comédie existentielle aérienne sur la crise de la quarantaine d’un pharmacien indécis. Entretien.
«L’illusion touche au vrai» 1
Photos. Armand (Denis Podalydès) et le patron des pompes funèbres high-tech Définitif (Michel Vuillermoz) en pleine démonstration commerciale en 3D XENIX FILMDISTRIBUTION
Comédie

Avec son frère Denis, coscénariste et acteur de la plupart de ses comédies aigres-douces, Bruno Podalydès forme l’un des tandems les plus attachants du cinéma français actuel. On lui doit des réussites singulières, comme Dieu seul me voit (1997) ou Liberté-Oléron (2000). Adieu Berthe – L’enterrement de mémé est sans conteste son film le plus accompli. Comment est venue l’idée d’Adieu Berthe? Bruno Podalydès: J’avais imaginé tourner une suite à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion