Livres

Joies et révoltes d’un amoureux de la nature

PARUTION • «LA TERRE EST L’OREILLE DE L’OURS» DE JIL SILBERSTEIN

Né à Paris en 1948, Jil Silberstein est essayiste, poète, critique littéraire, traducteur de Georg Trakl, T.E. Lawrence et Czeslaw Milosz, et directeur de la revue d’anthropologie culturelle Présences. Il vit aujourd’hui en Suisse, et publie ce printemps La Terre est l’oreille de l’ours. Sous-titré «Une célébration du vivant», l’ouvrage tient de l’essai et du journal «extime», selon le mot créé par Michel Tournier. Il réunit notes de terrain, pensées

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion