International

Espagne: la cure d’austérité qui tue à petit feu

SANTÉ PUBLIQUE • Sept milliards d’euros en moins pour la santé publique. Le nouveau plan de rigueur annoncé il y a un mois par le gouvernement de Mariano Rajoy vient frapper un secteur public déjà bien affaibli. La médecine privée, elle, se porte comme un charme.

L’hôpital Rey Juan Carlos a été inauguré le 21 mars à Móstoles, au sud de Madrid, en présence du couple royal et de la présidente de la Communauté de Madrid, Esperanza Aguirre. Deuxième hôpital de cette ville de banlieue, il compte 260 lits et 1053 personnes vont y travailler. «La santé est un bien précieux pour les citoyens et les responsables doivent contribuer à le préserver à tout moment», a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion