Solidarité

L’accès à l’eau, un enjeu politique

PROCHE-ORIENT • Israël multiplie les entraves pour réduire la part hydrique réservée aux Palestiniens. Les destructions d’infrastructures ne sont pas rares, relève l’expert allemand Clemens Messerschmid.

  PROPOS RECUEILLIS PAR CAROLE SCHEIDEGGER Dans les Territoires palestiniens occupés, l’accès à l’eau n’est de loin pas garanti. La sécheresse n’y est pourtant pour rien, le problème est politique et militaire. Un phénomène qui a pris de l’ampleur depuis dix-huit mois, selon Clemens Messerschmid. Cet hydrogéologue allemand vit à Ramallah et travaille depuis près de quinze ans dans les Territoires.    Il pleut davantage à Ramallah et à Jérusalem qu’à Paris.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion