Suisse

La Suisse invitée à faire la lumière sur le financement des partis

CORRUPTION • L’absence de règles sur le financement des partis frappe le Groupe d’Etats contre la corruption. Et la Suisse doit mieux lutter contre cette dernière.  

La Suisse doit légiférer pour mettre fin à l’opacité sur le financement des partis et des campagnes électorales, a recommandé hier le Groupe d’Etats contre la corruption (GRECO). Dans un rapport rendu public hier, cette commission du Conseil de l’Europe se dit frappée par cette «opacité marquée» et observe que la Suisse est l’un des rares pays en Europe à ne pas disposer de réglementation. Cet organe se dit aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion