Cinéma

«Je commence par les chaussures»

ARIANE ASCARIDE Rencontre avec l’épouse et muse du Marseillais Robert Guédiguian, évidemment à l’affiche de ses «Neiges du Kilimandjaro», mais aussi de «L’Art d’aimer» d’Emmanuel Mouret.
«Je commence par les chaussures»
Cinéma

Hasard du calendrier des sorties romandes, elle sera la femme battante d’un syndicaliste et une épouse volage et bourgeoise. Cette semaine, l’actrice française Ariane Ascaride est à l’affiche de deux films qui parlent, chacun à leur manière, d’amour. Une précieuse occasion pour apprécier le talent de cette comédienne césarisée en 1998 pour le fameux Marius et Jeannette, réalisé par son compagnon Robert Guédiguian. Une récompense obtenue quinze ans après avoir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion