Livres

La dictature des vieux

L’intelligente singularité du premier roman d’Anne Maro, enseignante à Grenoble, s’exprime dans une description acerbe des rapports entre les générations. Soliloques rageurs et dialogues acérés forment la trame du discours littéraire de cette Solution terminale, narrée à la première personne. Nous sommes en 2079, dans une société où l’ordre social est contrôlé par les Elus, tous au minimum septuagénaires. Une gérontocratie tyrannique, castratrice et anxiogène qui domine et asservit les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion