Solidarité

Après l’or noir, le Venezuela prend le contrôle de son Eldorado

MINERAI • Face à la crise, Hugo Chávez tente de mettre de l’ordre dans le secteur aurifère et rapatrie lingots et billets. Preuve de sa méfiance croissante des Occidentaux.  

Si les pays européens rivalisent de mesures d’austérité pour faire face à la crise, Hugo Chávez, lui, nationalise et rapatrie son or. A l’heure où la valeur refuge atteint des sommets (plus de 44 700 francs suisses le kilo mercredi), le président socialiste du Venezuela a signé mardi en Conseil des ministres d’un feutre rouge le décret «qui réserve à l’Etat les activités d’exploration et l’exploitation de l’or, ainsi que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion