Cinéma

Vincent Cassel, l’outsider

CINÉMA Dans «Le Moine» de Dominik Moll, le Français incarne un frère capucin traversé par la grâce et la psychose. Entretien.
Stitched Panorama Paesens Fim

De Vinz, le banlieusard énervé de La Haine (1995) à Ambrosio, frère capucin exalté dans Le Moine, Vincent Cassel brouille les pistes. L’acteur français choisit ses rôles avec soin, puis les incarne et les habite totalement. Un engagement comme une profession de foi au métier qu’exerçait aussi son père, Jean-Pierre Cassel. Mais aussi un état d’esprit, rebelle: Vincent Cassel se veut hors circuit en préférant les réalisateurs qui bousculent le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion