Genève

La Critical Mass fait un détour par le Tribunal de police

CONTRAVENTIONS – Relayer des informations sur le fameux défilé cycliste revient-il à l'organiser? Les juges vont devoir trancher cette question.

«Ce mouvement est spontané. S'il y a des organisateurs, ce sont les flics. Ils sont devant et derrière le cortège, ils bloquent la circulation quand nous arrivons!» Le ton est donné. Les deux participants à la Critical Mass qui ont comparu hier devant le Tribunal de police ont vivement nié avoir mis sur pied une édition du défilé cycliste mensuel, en août 2010, ainsi que les en accuse la police

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion