Genève

Un rapport accable la direction de la prison pour mineurs

LA CLAIRIÈRE – Les experts mandatés par le Grand Conseil dressent une longue liste de dysfonctionnements. Le personnel s’épuise à la tâche.

Il faudra du temps et une réforme en profondeur pour ramener la sérénité à La Clairière. Les experts mandatés par le Grand Conseil pour ausculter la prison pour mineurs ont mis en évidence des dysfonctionnements, nombreux et «inacceptables». Les conclusions sont accablantes tant pour la direction que pour l’Office pénitentiaire et le Département de la sécurité (DSPE). Le rapport, qui n’est pas public dans sa version actuelle, fait suite à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion