Solidarité

MOINS POLLUANTES QU’EN EUROPE

En 2010, l’entreprise Red Lands Roses a exporté 13 milliards de tiges de roses. «Mais pas n’importe lesquelles, précise son directeur. Avec les efforts que nous faisons, ce sont des fleurs de luxe, dont les bouquets se vendent plus de 50 francs en Suisse, en France, en Russie ou au Kazakhstan.» Des voyages qui plombent le bilan écologique de la rose équitable? Pas vraiment. Comme il n’y a pas besoin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion