Solidarité

Plainte de Philip Morris: l’ex-président Tabaré Vázquez interpelle la Suisse

URUGUAY – Dans un entretien au «Courrier», Tabaré Vázquez affirme le droit à la lutte contre le tabagisme. Il demande à Berne de faire pression sur le cigarettier basé en Suisse pour qu’il retire sa plainte au CIADI.

Les gouvernements suisse et uruguayen doivent parvenir à un accord politique pour éviter que la transnationale cigarettière Philip Morris International (PMI) poursuive le procès qu’elle a intenté à ce pays latino-américain1. «Ce qui est en jeu, c’est le droit souverain de notre pays à protéger la santé de notre peuple», relève l’ex-président uruguayen Tabaré Vázquez, lors d’un entretien à Montevideo. Le socialiste, qui a gouverné l’Uruguay de 2005 au début

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion