Musique

Rap, affres, hommage

HIP HOP Plus populaire que jamais, cette culture issue des ghettos étasuniens il y a trente ans épouse son époque. En Suisse romande, l'activité débordante sur internet peine à se concrétiser dans la réalité, faute de marché. En France, la surenchère verbale de certains rappeurs traduit le climat de tension sociale et communautaire.
SRY85 / WIKIMEDIA
Hip hop

Au mur d'une petite sandwicherie du quartier la Jonction, à Genève, entre le frigo à glaces et celui des boissons, plusieurs CD de rap sont en exposition: Effet13pécial, Ikar, DJ S.K.D, S.A.J. («Soudés à jamais»). Autant de noms inconnus de nos services, des disques auto-produits pour la plupart mais qui ont leur place ici. Car la Jonction, quartier populaire, est l'un des bastions du hip hop genevois: ces quinze dernières

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion