Musique

Maroc en scène

CULTURE ALTERNATIVE «Faites du rock, pas des bombes», c'est le slogan du festival L'Boulevard, manifestation emblématique du renouveau culturel à Casablanca. Cap sur ce «Maroc urbain» dont La Bâtie propose un aperçu la semaine prochaine, à l'initiative d'une association genevoise.

«Trente mille personnes, du gros son, la sueur, l'adrénaline, la transe, la célébration, la liberté, le rock, la revendication, la différence, le bénévolat… Avec Sepultura.» A ces mots, on ne pense pas a priori à Casablanca. Capitale économique du Maroc, mégapole de 7 millions d'habitants où les bidonvilles côtoient les villas de luxe, dans un Etat où l'«atteinte à l'islam» constitue un crime passible de prison, le paradis des grosses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion