Actualité

Contre «l’injustice climatique», la décroissance s’invite au sommet de Cochabamba

BOLIVIE – Loin des réformettes proposées lors du sommet de Copenhague, la Conférence des peuples, qui se tient actuellement en Bolivie, est parcourue d’appels à changer nos modes de vie.

Alivio Aruquipa, indien aymara vivant dans une communauté située près de La Paz, au pied de l’Illimani, montagne sacrée et emblématique, est venu à Tiquipaya témoigner des difficultés liées au changement climatique que rencontre son village. Les glaciers fondent et le manque d’eau pose de sérieux problèmes. Les habitants ont ainsi noté l’apparition de nouvelles maladies, tant chez les plantes, les animaux et les humains, liées à l’augmentation de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion