Genève

«Il faut garantir le droit à la formation des enfants sans papiers»

CAMPAGNE – L’association «Pour les droits des enfants sans statut légal» vient de lancer une opération visant à défendre les droits des enfants «illégaux». Son président Pierre-Alain Niklaus évoque les enjeux de cette action.

La Journée des droits humains a donné lieu hier soir à Genève à la projection du film Los invisibles d’Ingrid Wildi et à la table ronde «Comment grandir sans permis et sans droits?» Présent à ce débat, Pierre-Alain Niklaus, président de l’association «Pour les droits des enfants sans statut légal», qui initie une campagne nationale de deux ans «Aucun enfant n’est illégal»1,. Selon vous, quels articles des lois sur les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion