Autre

Presse et littérature: le règne des «meilleures ventes»

LITTÉRATURE – Jérôme Meizoz signe une réflexion corrosive sur la diminution de la critique littéraire dans la presse. «Le Courrier» débattra du sujet au Salon du livre.

La question n’est pas neuve, elle resurgit périodiquement au gré d’un instant de lucidité: que sont devenues les pages «livres» de nombreux quotidiens francophones? A feuilleter des numéros de quinze ans d’âge, on mesure la profonde transformation en cours. Comme les archéologues, nous côtoyons un autre monde: les articles étaient longs et diversifiés, les photos n’occupaient qu’une faible partie de la page. Le choix des livres présentés était confié à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion