Suisse

Vote sur les armes à électrochocs: la droite romande divisée

ASILE – Le clivage gauche-droite était clair mercredi lors du vote sur les tasers. Pourtant, un tiers des bourgeois romands se sont opposés à la mesure.

Malgré les cris d’alarme d’Amnesty international et des organismes de défense des migrants, septante-cinq conseillers nationaux contre soixante-sept ont voté mercredi en faveur de l’article 15 de la loi sur l’usage de la contrainte. Cet article admet l’usage d’armes paralysantes à électrochocs (tasers) comme instruments de contrainte policière. Depuis 2001, Amnesty international a recensé au moins 230 décès liés à l’utilisation de ces tasers aux Etats-Unis. La gauche dans son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion