Égalité

L’ÉGALITE À L’ÉCOLE UNE RÉVOLUTION EN DEVENIR

Les stéréotypes sexistes peinent à quitter le domaine de l’enseignement. A Genève, au-delà d’une politique volontariste déclarée en faveur de l’égalité, la sensibilisation de l’école aux questions de genre dépend encore essentiellement d’actions individuelles. Question de temps pour certains. Quand d’autres plaident pour la contrainte.

A la récré, les garçons jouent au foot, les filles restent sur les bords… hors jeu. Image caractéristique de la «loi du préau». A l’heure du retour des notes, l’école genevoise obtiendrait-elle la moyenne dans le domaine de la réalisation de l’égalité entre filles et garçons? La sensibilisation aux questions de genre a progressé sur le terrain éducatif. Mais, dans la pratique, l’école reste un univers sexiste. Où les stéréotypes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion