Genève

Concubinage en vue à Genève

La formation des enseignants genevois n’a pas fini de faire parler d’elle. Et pour cause: le processus dit de Bologne oblige à repenser les cursus universitaires. Parallèlement, lors de la votation du 24 septembre, la population genevoise plébiscitait un retour formel des notes au primaire, faisant planer de lourdes menaces sur la rénovation de l’école et sur la formation des maîtres censés l’incarner. Du coup, le conseiller d’Etat Charles Beer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion