Genève

La prédation

Les appels à la purge que subit depuis dimanche l’école genevoise ne semblent être qu’à leurs débuts et ne se limiteront pas au seul enseignement primaire. Depuis que trois votants sur quatre ont apporté leur soutien aux notes et aux redoublements, tout ce que l’institution scolaire a mis en place en plus de dix ans doit être irrémédiablement rayé de la carte. Et ceux qui ont contribué à cette évolution

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion