Actuel

«Avec ces deux lois, le populisme infiltre notre droit»

MIGRATION – Vice-présidente de la commission fédérale contre le racisme, Boël Sambuc pose un regard critique sur les politiques d’intégration… et plus particulièrement sur les nouvelles «Lex Blocher».

Elle tient au terme de «liberté culturelle». A comprendre comme «la faculté donnée aux individus de vivre et d’être ce qu’ils choisissent». Parce qu’il permet au migrant de décider de son plein gré de rester ou non dans son groupe culturel ou religieux. Rencontre avec Boël Sambuc, politologue et juriste, vice-présidente de la commission fédérale contre le racisme. En quoi le modèle multiculturaliste à la britannique représente-t-il un échec en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion