Régions

Le travail sur la mémoire permet un futur

«L’enseignement des génocides à l’école ne devrait pas uniquement être un paragraphe de l’histoire de la colonisation ou de la Deuxième Guerre mondiale», soutient le spécialiste des génocides Yves Ternon. Jeudi, la veille de la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, l’historien a participé à une soirée de rencontre, organisée par le Département de l’instruction publique et le Théâtre Saint-Gervais de Genève,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion