Genève

«La violence fascine toujours plus ses acteurs et spectateurs»

INTERVIEW – L’association genevoise Païdos vient de publier son rapport d’enquête sur la violence adolescente et les phénomènes de regroupement. Entretien avec Stephan Wenger, psychologue et membre du comité.

Un adolescent commet-il plus d’actes délictueux sous l’emprise de «sa» bande? Doit-on craindre les phénomènes de regroupement, marquant de plus en plus le paysage urbain? Pour répondre à ces questions, l’association genevoise Païdos, qui lutte depuis 1996 contre l’exclusion des jeunes, a mené son enquête auprès de 145 adolescents âgés de 14 à 18 ans. Après une année de recherches sur le terrain, elle vient de publier son rapport. S’il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion