Sélection

L’Hospice général accusé de privatiser ses veilles de nuit

ASILE Deux syndicats dénoncent la sous-traitance des services de veilles dans les foyers pour requérants à Genève.

Depuis le 1er avril les postes de veilleur de nuit de trois foyers pour requérants d`asile à Genève ont été sous-traités à une agence de sécurité privée. Le Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs (SIT) et le Syndicat des services publics (SSP) dénoncent cette pratique qu`ils qualifient de «dérapage sécuritaire». Les deux syndicats accusent l`Hospice général de bafouer tous les accords négociés jusque-là. Mais surtout ils lui reprochent de vouloir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion